You are here: Home » Non classé » Mal de dos : que faut-il faire ?

Mal de dos : que faut-il faire ?

Le mal de dos est très courant chez les personnes de troisième âge. Ceci étant, il peut aussi concerner les jeunes. Dans la plupart des cas, c’est souvent un problème d’ordre mécanique au niveau de la colonne vertébrale. Se le mal de dos ne représente pas de conséquence grave, les douleurs vont partir rapidement. Par contre, s’il est très pénible pour le patient, découvrez ci-après quelques recommandations pouvant le calmer avant de consulter un ostéopathe, un chiropracteur, voire un kinésithérapeute.

Quels médicaments prendre ?

En cas de mal de dos, les médicaments permettent de diminuer la douleur. Cependant, ce ne sont pas une solution à long terme. Pour soulager un mal de dos très modéré, il est possible de prendre du paracétamol jusqu’à 4 g/jour. Les prises doivent être espacées de quatre heures. Quoi qu’il en soit, le traitement ne doit pas dépasser plus d’une semaine. Pour les anti-inflammatoires tels que le kétoprofène et l’ibuprofène, ils se destinent principalement aux douleurs spécifiques d’origine inflammatoire comme l’arthrose et la sciatique. Le traitement doit être de courte durée et espacé de 6 heures. Ces médicaments sont à éviter en cas de problèmes digestifs et cardiovasculaires. La dose maximale conseillée est de 1200 mg/jour.
Il convient aussi de noter que si le mal de dos résulte d’un problème de posture, l’utilisation d’un correcteur de posture ou d’une ceinture pour le dos peut aider à soulager la douleur.

L’ostéopathie, la chiropraxie et la kinésithérapie

La majorité des patients qui consultent un ostéopathe ont des problèmes de dos. Ils viennent souvent en pleine crise. Le but de l’ostéopathie est de redonner de la mobilité au dos et de rendre la zone moins douloureuse. En faisant doucement certains gestes, la douleur va partir au bout de trois séances. Ceci étant, ce type de soin convient surtout pour calmer les douleurs lombaires. En cas de sciatique, il faut s’assurer que le patient ne souffre pas de hernie discale ou de problème cervical. Dans l’affirmatif, il faut demander l’avis d’un médecin au préalable.
La chiropraxie est conseillée pour traiter le lumbago ainsi que les douleurs cervicales. Elle consiste à manipuler les vertèbres pour rendre mobile l’articulation.
Quant à la kinésithérapie, elle est recommandée pour prévenir les rechutes de lumbago. Il existe en effet plusieurs types de kinés, dont les massages et la rééducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *